Phase de désespérance

Laura Boil Photography

Voilà un nom un peu étrange pour une phase de la naissance ô combien intense.

Il arrive un moment lors de la phase 2 de la naissance (dilatation) ou la future mère va se sentir submergée par l’intensité. C’est souvent un moment où elle a l’impression que cela devient trop dur, trop fort et qu’elle ne parviendra pas à achever la naissance. La phase de désespérance peut durer plus ou moins longtemps et être plus ou moins intense (voire inexistante) en fonction des femmes. Rappelons le ne nous sommes toutes si différentes! Il est difficile de parler de norme, de moyennes dans le processus de la naissance. Si cette étape peut paraître impressionnante, elle n’en est pas moins entièrement normale et biologique.

En milieu hospitalier il s’agit là d’un moment où la péridurale va être proposée quasi systématiquement par impuissance du personnel soignant (à moins de tomber sur du personnel informé sur la physiologie, ce qui n’est pas la majorité mais qui existe heureusement tout de même). Pourtant imaginons un peu ceci : vous courrez un marathon. Vous avez effectué le trajet le plus long, vous y êtes presque mais vous sentez le moment où cela devient difficile vous dites « Je ne peux plus, je n’y arriverais pas » qu’aimeriez-vous entendre ? « Oui vous êtes capable ! Vous êtes forte, puissante » ou bien « Tu n’as qu’à marcher maintenant ça te fera du bien » ?

Il ne reste que quelques mètres lorsque la phase de désespérance s’installe. La future mère a besoin de soutien, d’amour et de puissance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :