La Péridurale

Laura Boil Photography

La péridurale consiste en une analgésie de la partie inférieure du corps durant la naissance. On insère un cathéter dans l’espace peridural : entre deux vertèbres et on injecte un produit qui permet le blocage des informations douloureuses issues des racines nerveuses qui ont lieu durant les contractions.

EFFETS BÉNÉFIQUES :

• Diminution de La douleur

• Mise à disposition d’une voie si besoin d’une césarienne en urgence (moins de 5% des cas)

EFFETS NÉFASTES :

• Passage des produits dans le système nerveux du nouveau né créant une atonie de celui ci ainsi que des difficultés notamment de succion.

• Augmentation de la durée du travail et des interventions médicales

• Perturbations des hormones de la naissance : surtout l’ocytocine (qui aide aux contractions) et les endorphines (qui aident à la récupération)

• Douleurs localisées après la naissance (hématomes, allergies ..) , ou céphalées intenses dans le cas d’une brèche de la dure mère

• Mauvaise tolérance de l’analgésie (fièvre, douleurs, irritation, difficultés à uriner …)

Le but unique de cet acte est la suppression de la douleur lors de la naissance. 25% des femmes souhaitent donner naissance sans péridurale, si le chiffre est bas c’est parce que la douleur est la principale peur liée à la naissance. Ça est le danger qu’elle représente. Car dans de nombreux pays occidentaux Accoucher est synonyme de danger. Nous perdons peu à peu la magie de la naissance, et nous nous transmettons de mères en filles la peur de la naissance. Dans certaines cultures où la naissance est sacrée les femmes qui enfantent ne ressentent pas cette peur qui nous définit dans nos sociétés ✨ Pourtant la médicalisation des naissances est presque nulle.

Au final c’est un peu plus de 82% de taux de péridurale en France. Un chiffre conséquent lié à la surmédicalisation. Si les effets positifs sont souvent mis en avant on parle rarement des effets néfastes d’un tel acte. Or, nous savons aujourd’hui que la femme qui donne naissance a besoin de mouvements, de mobilisation pour que son bébé puisse trouver le chemin de la sortie. Nous savons qu’une femme a besoin de se sentir en sécurité pour donner naissance. Inséminer dans son esprit qu’elle va vivre la douleur la plus terrible de sa vie n’est pas l’accompagner dans ce chemin de confiance. Nous préférons parler d’intensité plutôt que de douleur. Et cette intensité représente l’ouverture du corps pour donner la vie. Existe t’il puissance plus incroyable dans ce monde ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s