L’être humain, ce mammifère

82492419_634275267383190_2339129555513507840_nPar définition l’être humain est un mammifère. Notre voisin le plus proche étant le singe. Mammifère porteur également, il a de nombreuses similitudes avec nous mais ce n’est pas le seul.

Nous sommes le seul mammifère conditionné à penser que nous avons besoin d’aide pour donner naissance. Or, le fait de mettre au monde son petit concerne une caractéristique biologique qui est propre à chacun des représentants du règne animal. C’est un mécanisme que notre corps sans l’avoir déjà expérimenté (pour le cas des primipares) connaît. A l’instar du moment où nous allons aux toilettes pour évacuer notre corps est capable d’expulser un bébé.

Si vous avez déjà eu une chatte ou une chienne prête a mettre bas, vous avez certainement déjà eu les recommandations de vigueur : « Laissez-la tranquille, soyez une présence discrète mais rassurante. Si elle quémande des câlins encouragez-la, si elle s’isole laissez-la ». Ces mots pourtant si simples devraient être faciles à appliquer à la femme qui accouche. Mais nous savons que ce n’est pas le cas, à l’heure où l’interventionnisme est de mise.

Il n’est pas rare de voir un animal s’isoler pour mettre au monde son petit. De manière générale le travail se déroule rapidement et sans douleur fulgurante comme nous l’apprenons pour nous-même. Alors est-ce que la mise au monde est réellement plus difficile pour les êtres humains ? Il y a des chances que notre système de croyances et les idées véhiculées depuis des centaines d’années aient façonné notre façon de vivre et ressentir un accouchement. Dans des tribus anciennes où les femmes mettent au monde seules les enfants et surtout en confiance les naissances se passent relativement bien et sereinement (parce qu’on leur a appris que c’était un acte naturel et fondamental). Nous observons un travail rapide et moins intense. La mortalité est très faible. Les taux de mortalité étant souvent dus à la malnutrition des petits au cours de la première année de leur vie.

N’est il pas temps de changer de regard sur la naissance ? De faire confiance au corps et à la nature même de l’espèce humaine ?

© Laura Boil Photography

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s